Mafrwestafrica lettre du 30 juin 2016


Missionnaire d'Afrique Logo Afrique de l'ouestAujourd’hui, les Missionnaires d’Afrique de l’Ouest vous proposent de visiter de nouvelles pages sur leur site http://www.mafrwestafrica.net.

Actualités

« Le nouveau maire de Ouagadougou » un article publié dans le magazine « Jeune Afrique » (lire la suite)

« Le développement plutôt que le sécuritaire » un article publié le 24 juin à propos de l’Afrique de l’Ouest. (lire la suite)

 Témoignages 

« Contempler les paraboles » un texte proposé par le père Herman Bastijns pour un temps de retraite. (lire la suite)

« Boko Haram au Niger » le texte reçu d’un étudiant Missionnaire d’Afrique qui vit son stage de formation à Niamey. (lire la suite)

« Formation chez les SMNDA » un article écrit par une « Sœur Blanche » et qui nous parle de la formation au sein de cette congrégation missionnaire très proche des Pères Blancs (lire la suite)

Dialogue interreligieux

« Ramadan, Dialogue, Coran » : trois articles récents pris sur le site de l’A.R.C.R.E. (lire la suite)
« Quel dialogue est possible ? » Une question qui se pose d’une manière de plus en plus forte dans la situation actuelle. (lire la suite)

Justice et Paix

« A l’aube d’un nouveau moyen-âge » Même si nous vivons en 2016, de nombreux signes préoccupants de notre société nous renvoient loin en arrière (lire la suite)

« Magistrats en colère au Burkina » un article datant du 16 juin, sur le site « Afrik.com ». Les magistrats remettent en effet en cause l’action des autorités politiques au sein du conseil supérieur de la magistrature (lire la suite)

Vu au Sud – Vu du Sud

« Où en est le Mali suite aux accords d’Alger ? » Ces accords datent du 20 juin 2015. Des informations prises sur le site de Radio France Internationale. (lire la suite)

« Le chef d’Ansar Dine menace les forces internationales » Toujours sur le Mali, des informations à la fois très récentes, et des explications plus anciennes au sujet des divers groupes islamiques s’y trouvant (lire la suite)

Blessed are those who are persecuted in the name of the Lord.


Tomas Seunda Jallet  c 2016By Tomas Seunda Jallet

On the 3rd and 4th June, the Islamist group Boko Haram stormed Bosso, a town in the eastern part of the Republic of Niger. At least 30 soldiers from the army were killed and several military equipment set ablaze. Armaments and food meant for the Nigerien soldiers were stolen. According to the United Nations, at least 50,000 people have been displaced. The government declared no civilian casualty.

Bosso is found in the Diffa region where Boko Haram has already perpetrated attacks resulting in human lost. The tiny Christian community is visited by our confreres who live in Zinder situated at 468 km away. Bosso is also at 870 km from Birni N’Konni and almost 1,200 km from the capital Niamey where I am doing my apostolic experience (stage).    

Sadly enough, while the government denies the existence of civilian victimisation, we lost one of our brothers called Rémi Lawson, a converted Christian from Islam. Since his conversion, Rémi was known for his boldness in bearing witness to his faith. After dispersing the army, Boko Haram stormed the area where Rémi was. They shot him on the left shoulder. Then, Rémi knelt down and made the sign of the cross in the name of the Father and of the Son and of the Holy Spirit. Seeing it, an extremist militia man cried out “infidel” and killed him on the spot.

Already on the 16th and 17th January 2015, our churches and convents were set ablaze by ordinary Muslims. Why is it that our places of worship were maliciously burnt down? Our faith is being threatened. The example of Rémi is a proof that the public profession of our faith is not genuinely accepted. Niger is a secular state, yet this is only true on paper.

On the same day of his assassination, Rémi’s spouse gave peacefully birth to a child at the maternity ward. It was the wishes of Rémi to be so. But Rémi’s death is a drama to the family and a serious blow to our small Church in Niger. As my brother Lefterius Mwamba pointed out on the 2015 attacks, “we are persecuted but not forgotten”. A prayer vigil was organised so as to call the Lord’s strength upon us. We are still on a journey in making a Niger where all religious affiliations will be recognised. We call upon God’s name through his Son and our mother Mary so that we may all accept and move forward in mutual respect into our common humanity.

“In the world you will have hardships, but be courageous: I have conquered the world” said Jesus (Jn, 16: 33).  The zeal and hope to continue our mission in Niger can only be found in the peace promised by our Lord Jesus Christ who is also calling us to “go and make disciples of all nations (…..) And look, I am with you always; yes, to the end of time” (Mt 28:19a, 20b). We profess our faith through our commitment to building a peaceful Niger for all. 

Dear confreres, families and friends of the Missionaries of Africa, let us keep Rémi’s family in our prayers. We continue praying for the mission in Niger so that the harder the mission may become the bolder and zealous we may be in proclaiming God’s Kingdom.  

Bosso, Niger

La Radio Chrétienne Francophone R.C.F. Juin 2014


RCF BruxellesHoraire des émissions
Mercredi : à 19h30  et Jeudi : à 4h30  et à 16h00
Samedi: à 19h30  et Dimanche: à 17h00 
Vous pouvez réécouter les émissions de la semaine dernière en «podcast»
sur le site de RCF:
http://www.rcfbruxelles.be/-Emissions-podcastees-.html
Les Émissions du mois de Juin 2014
04.06.   (23-14) Mgr. Jan De Groef, M.Afr. Évêque du Diocèse de Bethlehem, Afrique du Sud
La mémoire de l’apartheid et notre pastorale de la libération de l’homme Africain : « Être et devenir humain : « ubuntu ». Le souvenir de Mandela pour un pasteur.
11.06.   (24-14« Le Père Augustin Arteche M.Afr. ARCRE, (Action pour la Rencontre des cultures et des Religions en Europe)
Vivre sous la menace de Boko Haram au Nigeria 
Le « djihad » conquérant dans l’histoire de l’Afrique de l’Ouest. « S’agit-il –t-il d’une expression religieuse de l’Islam ?  
Depuis un certain temps déjà, une expression particulière de l’Islam, avec ses expressions multiples, se présente comme une menace pour les communautés humaines en Afrique, surtout en Afrique de l’Ouest. Réflexion d’un expert, le P. Arteche, de la Rencontre des cultures et des religions.
18.06.    (25-14) Père Arnould de Schaetzen M.Afr. Mbarara, Uganda.
Jeunesse avantagée ou « jeunes favorisés » ? – Étudiants universitaires – dans le service du développement de leur pays.
Promouvoir une jeunesse favorisée sur les voies du service. Une expérience de promouvoir la bonne gestion du pays ; Témoignage du P ; Arnould de Schaetzen, Aumônier universitaire en Uganda
25.06.     (26-14)  Reprise  « Le Père Augustin Arteche M.Afr. ARCRE, (Action pour la Rencontre des cultures et des Religions en Europe)
Vivre sous la menace : Boko Haram au Nigeria (voir programme du 11.06)