Kolibo Vocation Centre, Zambia


Jean-Baptiste_Colibeault_4By Francis Kangwa, M.Afr – Zambia
Kolibo Vocation Centre is a Pre-First Phase Centre based in Serenje, some 440 km North of Lusaka, Zambia.
This Centre was opened in 1990 and it came about as a result of the growing numbers of young people who showed interest in the way of life of the Missionaries of Africa. Thus, the idea of coming up with this Centre was to give these young men a favourable environment where they would have ample time to discover their vocation. The purpose of Kolibo Centre was to guide these young men in the process of discernment, while also preparing them for formation.
The Centre is named after Fr. Jean-Marie Colibault. In the ears of the local people, Colibault sounded like “Kolibo” and that is how they started to call him. Fr. Colibault (Kolibo) was an extremely zealous Missionary who worked in the Luapula Province of Zambia. For the people, be they Catholics or members of other denominations, Fr. Colibault was not only zealous but also a saint. He was a man of prayer and it was through prayer that he found strength to continue his work with great fervour and commitment. Naming the Centre after Fr. Colibault (Kolibo) was a way of emulating him and inspiring young people who would pass through the Centre with his passion for the Mission. READ FULL TEXT HERE
Centre vocationnel Kolibo, Zambie
Francis Kangwa, M.Afr, Directeur vocationnel – Zambie.
Le Centre vocationnel Kolibo est une maison de propédeutique à Serenje, à quelque 440 km au nord de Lusaka, Zambie.
Ce centre fut ouvert en 1990 pour répondre au nombre croissant de jeunes intéressés au style de vie des Missionnaires d’Afrique. L’idée de base de ce centre était donc d’offrir un environnement favorable à ces jeunes, où ils auraient le temps nécessaire pour découvrir leur vocation. Le but du centre était de guider ces jeunes dans un processus de discernement, ainsi que de les préparer à la formation.
Le centre tient son nom du Père Jean-Marie Colibault. Le nom de ce dernier sonnant comme “Kolibo” aux oreilles des gens, ceux-ci commencèrent à l’appeler ainsi. Le Père Colibault (Kolibo) fut un missionnaire très zélé qui travailla dans la province de Luapula en Zambie. Pour les gens, catholiques ou d’autres dénominations, le Père Colibault était non seulement un missionnaire zélé mais un saint. Il fut un homme de prière et par elle, il trouva la force de continuer son travail avec ferveur et dévouement. Appeler le centre de son nom était une manière d’inviter les jeunes qui y habiteraient à l’imiter et à s’inspirer de sa passion pour la mission. TEXT COMPLET

Casa Cardenal Carlos Lavigerie


Casa Cardenal 02Casa Cardenal Carlos Lavigerie
This article is coming from our mission corner in Mozambique. We belong to the Southern Africa Province (SAP) together with Zambia, Malawi and South Africa, one of the so called mega-provinces. The country covers more than 800,000 square km, and the population is around 20 million.
Since colonial times, Mozambique has faced many problems such as natural calamities like landslides, floods, bushfire and cyclones. In addition, Mozambique suffered a civil war which lasted for 16 years and which wrecked the country’s economy. The impact of that internal conflict is still being felt. Despite all these catastrophes, the country is potentially rich in natural resources like natural gas, coal, fertile land and more than 2.500 km of coastline on the Indian Ocean. (…)
The Pre-1st Cycle Programme
Our programme lasts for 2 years. In fact, when the students finish their secondary school, they are selected by a team of three confreres. They are then admitted to the Pre-1st Cycle Programme which lasts for a period of 17 months. After this, they are presented to the staff of Balaka, our Philosophy Centre in Malawi. READ FULL TEXT HERE
Casa Cardenal 01La Maison Cardinal Charles Lavigerie au Mozambique
Cet article vient de notre mission de l’extrémité du Mozambique. Nous faisons partie de la Province d’Afrique australe (SAP) avec la Zambie, le Malawi et l’Afrique du Sud, l’une de celles appelées méga provinces. Le pays couvre une surface de plus de 800’000 km² et il est peuplé de 20 millions d’habitants environ.
Depuis la période coloniale, le Mozambique a souffert de beaucoup de problèmes et de calamités naturelles tels que cyclones, inondations, coulées de terre et feux de brousse. De plus, le pays a connu une guerre civile pendant seize ans, laquelle a détruit son économie. L’impact de cette guerre civile est encore perceptible. Malgré toutes ces catastrophes, ce pays est potentiellement riche en ressources naturelles comme le gaz, le charbon, une terre fertile et plus de 2’500 km de littoral sur l’océan Indien. D’importantes rivières y coulent, tels le Zambèze, le Limpopo et le Save pour n’en mentionner que quelques-unes. En dépit de toutes ces ressources, le Mozambique est compté parmi les pays les plus pauvres du monde. L’exploitation de ces ressources est principalement dans les mains de compagnies étrangères et la population n’a qu’une vague idée de ce que cela représente pour l’économie réelle du pays. C’est le contexte dans lequel nous travaillons.
Le programme de la propédeutique
Notre programme dure deux ans. Quand les étudiants terminent à l’école secondaire, ils sont sélectionnés par une équipe de trois confrères. Ils sont admis au programme de la propédeutique qui dure 17 mois. Ils sont ensuite présentés au staff de Balaka, notre centre de première étape au Malawi. TEXT COMPLET